Archives octobre 2022

Formation Dybee – Suivi énergétique

Introduction

Fonctionnalités

Dybee intègre un module complet de gestion et suivi d’énergie. Vous pouvez ainsi :

Représentation imagée de gestion et suivi énergétique
  • Importer les factures des fournisseurs énergie
  • Calculer vos économies
  • Calculer votre empreinte environnementale
  • Analyser votre consommation et la pointe énergétique
  • Obtenir vote cote Energy Star

Processus

Le suivi énergétique de votre site est une des priorités lorsque l’on parle d’efficacité énergétique. Et la fiabilité des informations présentées est au cœur de nos préoccupations. Afin d’être en mesure de calculer et de vous proposer l’ensemble des indicateurs et fonctionnalités disponibles il est nécessaire de suivre le processus suivant :

Étapes d'installation pour suivi énergétique Dybee

De manière plus détaillée, il vous faut configurer certains éléments de votre bâtiment ainsi que votre/vos source(s). Les données de facturations peuvent être entrées manuellement ou relevées automatiquement par DYBEE selon le paramétrage choisi. Il vous suffit ensuite de configurer votre modèle de référence et de renseigner la date de début de projet. DYBEE s’occupe ensuite automatiquement de l’acquisition des données météorologiques, du calcul de la consommation et des économies engendrées. Le logiciel vous fournit ensuite de nombreux indicateurs et visuels pour vous aider à analyser et à suivre la progression de votre bâtiment.

Configuration détaillée acquisition données et modèle référence

L’ensemble des étapes évoquées précédemment sont détaillées dans les sections suivantes.

Configuration

L’ensemble de la configuration se fait dans l’onglet Énergie de DYBEE.

Configuration dans onglet Énergie Dybee

Bâtiment

Afin de configurer votre bâtiment, il suffit d’ouvrir le modal « Configuration du bâtiment » pour avoir accès aux paramètres modifiables.

Les informations essentielles pour calculer les indicateurs de consommation sont la superficie et le symbole monétaire.

Afin de calculer les économies, il faut y ajouter la date de mise en service, la latitude et la longitude.

Configuration du bâtiment dans modal

Source énergétique

Afin de créer et de paramétrer une nouvelle source d’énergie, cliquez sur l’onglet « Source d’énergie » Puis « + Ajout Source d’énergie »

Vous pouvez ensuite choisir le type de source d’énergie de votre choix .

Configuration dans onglet Source Énergie Dybee

Une fois la source créée, vous avez accès aux différents onglets propres à cette source. Vous retrouvez les onglets suivants :

  • Configuration
  • (MV) Consommation
  • (MV) Puissance
  • Factures
  • Profil de consommation
  • Pointe énergétique

Nous nous intéressons ici uniquement à l’onglet configuration pour commencer.

Plusieurs paramètres sont proposés par défaut pour aider à la création du compteur. Vous pouvez les laisser tel que proposer ou les personnaliser selon vos besoins. PENSEZ A CRÉER VOTRE COMPTEUR UNE FOIS LES PARAMÈTRES ENTRÉS en cliquant sur le bouton « Enregistrer ». La saisie du numéro de compteur et la configuration de la relève automatique se font par la suite.

Il est important de renseigner l’unité de votre source et de valider que la case « inclure au calcul de consommation totale » est cochée. Si cette case est décochée, les données de cette source ne seront pas prises en compte dans les calculs totaux de votre bâtiment.

Création du compteur onglet configuration Dybee

Vous aimeriez rester informé des nouveaux développements dans Dybee ?

Abonnez-vous à notre infolettre!

M’abonner →

Collecte des données

Il existe deux façons d’assurer l’acquisition des données de facturation pour chacune des sources créées : manuellement ou automatiquement.

Rendez-vous dans l’onglet Énergie et cliquez sur l’onglet de la source concernée. Si vous désirez paramétrer une relève automatique de vos données énergétiques, cliquez sur « Créer » un contrat de relève automatique. Si vous désirez entrer manuellement vos factures, rendez-vous sur l’onglet « Factures ».

Configuration collecte des données dans onglet Énergie Dybee

Entrée manuelle des données de facturation

Afin d’effectuer la saisie manuelle des factures, deux options sont possibles :
 

  • La saisie directement sur DYBEE via le bouton « Ajouter une entrée »
  • L’importation d’une série de données grâce à un fichier Excel via le bouton « Importer »

Pour saisir les données directement sur DYBEE, cliquez sur « Ajouter une entrée » puis compléter la ligne selon les informations présente sur vos factures.

Configuration entrée manuelle facture Énergie

Pour importer un fichier Excel il faut suivre les étapes suivantes :

  • Cliquer sur « Importer »
  • Choisir le fichier Excel
  • Attribuer aux colonnes DYBEE les colonnes de votre Excel correspondant
  • Valider la cohérence de vos données via le bouton « Valider ». DYBEE vous indiquera la ou les lignes à problèmes.
  • Enfin, importer le tout dans DYBEE via le bouton « Importer tout »
Importation fichier Excel dans Dybee

Relève automatique des données de facturation

Pour paramétrer la collecte automatique des données de facturation, il vous faut vous munir de votre numéro de compte client et de votre mot de passe permettant de vous connecter à votre espace client chez votre fournisseur d’énergie.
Par la suite, renseignez les différents champs du formulaire qui apparait lorsque vous créez une relève automatique (voir l’introduction).

Relève des données météorologiques

Pour lancer la collecte automatique des données météorologiques de la NASA, il vous faut (après avoir renseigné la longitude et latitude dans la configuration du bâtiment) vous rendre dans Énergie -> Données climatiques et autres facteurs, puis cliquer sur « Importation des données NASA.

Une fois cette manipulation réalisée, les données se mettront à jour automatiquement par la suite. Vous ne devriez donc plus avoir besoin de retourner sur cette page si ce n’est pour exporter les données de la NASA pour vos analyses propres via le bouton « Exporter ».

Configuration collecte automatique données météorologique

Calcul de la consommation

Une fois les factures entrées, DYBEE traite ces informations et vous offre plusieurs indicateurs et outils afin d’analyser votre consommation.

Vous pouvez retrouver des indicateurs mensuels ou annuels. Ils peuvent être relatifs à une source d’énergie unique, à un type de source d’énergie ou à l’ensemble de votre bâtiment. Et ils peuvent faire référence à plusieurs grandeurs: Unité brute, kWh équivalent, CO2, coût ou GJ. Vous pouvez également avoir accès à l’ensemble de ces données par unité de surface pour faciliter la comparaison avec d’autres bâtiments.

Dans la section Énergie vous avez accès à ces données dans les espaces suivant:

L’entête :

Pour chaque compteur d’énergie, vous pouvez retrouver un bandeau récapitulatif en entête présentant le bilan annuel (consommation des 12 derniers mois) en unité brute et en kgCO2, ainsi qu’un graphique représentant l’évolution de la consommation au cours des 12 derniers mois.

L’onglet Profil de Consommation :

Dans l’onglet « Profil de consommation » vous pouvez retrouver l’ensemble de vos données de consommation (coût, énergie, kgCO2) normalisée au mois sous forme de tableau. Un graphique vous présente ces données superposées d’années en année afin d’observer l’évolution de votre consommation.

Exemple visuel onglet profil de consommation dans Dybee

L’onglet Pointe énergétique

Dans l’onglet « Pointe énergétique » vous pouvez analyser la puissance mensuelle utilisée. Tout d’abord via une visualisation globale vous indiquant vos appels de puissance mensuelle et les surcoûts qui peuvent être évités.

Exemple visuel onglet pointe énergétique dans Dybee

Si vous avez paramétré la relève automatique des données de facturation, vous avez également accès à une analyse mensuelle plus poussée en cliquant sur une des colonnes.

Cette analyse vous permet d’analyser les conséquences monétaires des pointes de puissance du mois sélectionné et d’informer de la difficulté de les empêcher. Elle est composée de 3 parties : un bilan, une visualisation temporelle et un graphique d’occurence.

Bilan

Exemple rapport analyse mensuelle pointe énergétique Dybee
  • Le 1er encart du bilan donne une estimation de la difficulté à éviter le surcoût sur le mois analyser et la hauteur de ce surcoût. On cherche ici à cibler nos efforts sur des pointes simples à éviter et qui engendrent un surcoût important ( lorsque les deux indicateurs sont au maximum).
  • Le 2e encart réfère à la pointe maximale autorisée. Il informe du temps de dépassement de cette dernière, de l’importance de ce dépassement et du surcoût engendré.
  • Le 3e encart réfère à la pointe minimale payée. Il informe du temps de dépassement de cette dernière, de l’importance de ce dépassement et du surcoût engendré.
  • Le 4e encart réfère à la kVA90%. Il informe du temps de dépassement de cette dernière, de l’importance de ce dépassement et du surcoût engendré.

Visualisation temporelle :

Exemple graphique visualisation temporelle de puissance

Ce graphique montre l’utilisation de la puissance aux 15 minutes sur le mois sélectionné. Il permet de visualiser les dates et intensités des pointes majeures impliquant un surcoût.

Graphique d’occurrence :

Exemple graphique d'occurrence dans Dybee

Enfin, le graphique d’occurrence nous permet d’estimer la difficulté d’éliminer les pointes majeures. Moins elles sont fréquentes, plus il est facile de diagnostiquer leur origine et de mettre en place une stratégie afin de les éviter dans le futur.

Calcul des économies

Afin de calculer les économies effectuées, il nous faut créer un modèle de référence afin de comparer notre consommation actuelle à la consommation attendue si nous n’avions pas fait de mesures d’optimisation énergétique.

Création du modèle de référence

La création des modèles de références peut se faire dans deux onglets: (MV) Consommation et (MV) Puissance.

L’onglet (MV) Consommation permet de créer un modèle de référence de la consommation, c’est-à-dire des kWh pour une source électrique, des m3 pour une source de gaz, etc. Il est disponible, quel que soit le type de source choisi.

L’onglet (MV) Puissance quant à lui permet de créer un modèle de référence de la puissance (kW) facturée et n’est disponible que pour les sources de type électrique.

Les deux onglets sont parfaitement identiques concernant l’interface utilisateur. Les explications ci-après font référence à l’onglet (MV) Consommation, mais sont donc tout à fait applicables à l’onglet (MV) Puissance.

Création modèle de référence dans onglet consommation Dybee

La méthodologie proposée par DYBEE pour définir le modèle de référence repose sur le protocole IPMVP. Le modèle de référence est donc une régression linéaire dont les variables sont les facteurs d’influence de notre consommation. ll vous faut donc sélectionner les facteurs d’influence avant toute chose.

L’objectif est ensuite de définir un modèle mathématique viable qui permet d’estimer une consommation d’énergie prédictive en fonction des facteurs d’influence. Et ce à partir d’une année énergétique de référence. Le modèle proposé par l’IPMVP est une régression linéaire.

Une fois le modèle établi et adopté, il est possible d’estimer les économies d’énergie effectuées en comparaison avec l’année de référence ou de détecter des dérives énergétiques.

Sélection des facteurs d’influence

Pour sélectionner les facteurs d’influence, il faut cliquer sur le bouton « 1. Sélection facteurs »

Sélection des facteurs influences dans Dybee

Par défaut DYBEE vous propose les paramètres météorologiques disponibles via des relevés de la NASA (comment accéder aux données NASA). Vous pouvez en sélectionner un ou plusieurs au choix. Si vous désirez ajouter d’autres facteurs d’influence tels que l’occupation de votre bâtiment, vous pouvez les paramétrer manuellement pour l’ensemble de vos sources via l’onglet « Données météorologiques et autres facteurs », puis cliquer sur le « + » à coté de « Données météorologiques ». Une fois votre facteur d’influence créé, vous pouvez saisir les données directement sur l’application DYBEE via le bouton « Ajouter une entrée » ou en important un document Excel dont les colonnes sont de la forme [Date de début | Date de fin | Valeur] via « Importer ».

Ajout autres facteurs d'influence dans Dybee

Si vous sélectionner les degrés jours chauffage ou degrés jours climatisation parmi les facteurs d’influence, sachez que DYBEE les calculs grâce à la température extérieure et aux paramètres « Degrés jours de chauffage » et « Degrés jours de climatisation « (voir ci-dessous). Par défaut nous vous proposons 18 et 16 degrés, mais vous pouvez les modifier et vous aider du bouton « Optimiseur DJC et DJR » afin de déterminer les paramètres optimaux pour votre site.

Calcul de la régression

Vous pouvez, au choix, paramétrer le module afin que DYBEE calcule automatiquement cette régression (Regression par DYBEE) ou bien entrer manuellement les paramètres de cette dernière ( Entrée manuelle).

Configuration calcul automatique de régression

Modèle automatique

Afin de permettre à DYBEE de créer le modèle de référence, il vous faut suivre les étapes suivantes :

La période de référence par défaut proposée par DYBEE est l’année la plus ancienne disponible (12 premières factures). Le protocole IPMVP stipule de prendre une année entière de référence pour assurer la fiabilité du modèle obtenu. Vous pouvez changer la date de début et la période (nombre de mois) au gré de vos besoins. Vous pouvez également exclure un mois de l’année de référence via le bouton Exclusion si celui-ci n’est pas représentatif du fonctionnement habituel de votre site.

Modification de la période de référence

Une fois les facteurs sélectionnés et la période de référence renseignée, vous pouvez créer le modèle en cliquant sur le bouton « 2. Créer modèle ».

Une fois le modèle créé, les champs « Résumé de la régression » vont vous indiquer les paramètres du modèle obtenu. Vous pouvez ainsi valider sa pertinence et le réutiliser au besoin. Les boutons « Afficher sommaire » et « Afficher visuel » proposent d’autres outils vous permettant de valider la pertinence de la régression obtenue.

Indication des paramètre du modèle de référence

Si vous jugez la régression correcte, vous pouvez alors sélectionner « Valider la pertinence de la régression » puis cliquer sur le bouton « Calculer ». Ainsi tous les indicateurs relatifs aux économies de cette source vont être calculés dans DYBEE et vous y aurais désormais accès.

Modèle manuel

Si vous désirez calculer la régression de référence via un autre outil que DYBEE il vous est tout de même possible de saisir ces paramètres afin de bénéficier des outils d’analyse et de visualisation qu’offre DYBEE.

Après avoir sélectionné les facteurs d’influence que vous avez utilisés au préalable pour déterminer l’équation de votre régression et la méthode utilisée (Base journalière ou par période de facturation) il vous suffit d’indiquer les paramètres de votre régression dans la section « Résumé de la régression ».

Modification paramètres section résumé de la régression

Pensez à cocher « Valider la pertinence de la régression » une fois que vous êtes certains que tous les paramètres entrés sont corrects. Vous pouvez ensuite cliquer sur le bouton « Calculer ». Ainsi tous les indicateurs relatifs aux économies de cette source vont être calculés dans DYBEE et vous y aurais désormais accès.

Visualisation des résultats

Une fois le modèle créé, DYBEE complète l’entête présenté dans la section « Calcul de la consommation » pour informer des économies propres à la source étudiée. On peut visualiser les économies du dernier mois, des derniers 12 mois ou depuis le début de la mise en service. L’entête présente les économies énergétiques en pourcentage et en unité brute ainsi que les économies monétaires.

Exemple visuel entête section calcul de la consommation

DYBEE met également à disposition à la suite du module de configuration de la régression, un visuel récapitulatif montrant la consommation réelle et celle prédite par le modèle ainsi que les économies engendrées.

Visuel récapitulatif consommation réelle et prédite

Les données sont disponibles sous forme de tableau en bas de la page.

Vous aimeriez rester informé des nouveaux développements dans Dybee ?

Abonnez-vous à notre infolettre!

M’abonner →

Calcul des économies – Paramètres

DYBEE se veut générique et modulable. Il offre plusieurs options afin de vous permettre un maximum de liberté et d’être en mesure d’offrir les indicateurs les plus pertinents.

Si vous vous rendez sur la page Configuration de votre source, vous avez accès à plusieurs paramètres détaillés ci-après.

Facteurs de conversion

Dybee propose par défaut des facteurs de conversion. Les facteurs de conversion vers les GJ, kWheq et kgCO2 proviennent des registres officiels pour le Québec. Vous pouvez personnaliser ses facteurs afin de les adapter au mieux à votre réalité.

Méthode de calcul du coût

Afin de calculer les économies monétaires réalisées grâce à vos économies énergétiques, deux méthodes vous sont proposées. Il s’agit de soit utiliser le coût de facturation comme référence ou d’utiliser le coût unitaire.

Si vous choisissez le coût de facturation, pour une période de facturation donnée, le coût de référence sera le coût de la facture et le coût prédit sera la consommation prédite par le modèle multipliée par le coût unitaire moyen. Vous pouvez retrouver la valeur du coût unitaire moyen par facture dans l’onglet « Factures ». Ainsi les économies réalisées seront la différence entre ces deux valeurs.

Si vous choisissez le coût unitaire, il vous faut renseigner ce dernier dans les onglets (MV) Configuration et/ou (MV) Puissance.

Configuration calcul des économies monétaires avec coût unitaire

Le coût de référence sera alors la consommation réelle multipliée par le coût unitaire et le coût prédit sera la consommation prédite multipliée par le coût unitaire. Ainsi les économies réalisées seront la différence entre ces deux valeurs. Si vous analysez à la fois la consommation et la puissance pour une source d’énergie, nous vous conseillons de choisir cette méthode, elle sera plus adaptée.

Date de mise en service

La date de mise en service est la date à partir de laquelle DYBEE va commencer à comptabiliser les économies réalisées. Soit les écarts entre la valeur de consommation réelle et la valeur prédite par le modèle. En général, on paramètre une date juste après la fin de l’année de référence, mais il vous est possible de la personnaliser.

Exploitation des résultats

Le module Énergie vous propose plusieurs outils et visuels afin de suivre la consommation de vos différentes sources d’énergie. Cependant, ce n’est pas le seul outil présent dans DYBEE qui vous permet de manipuler vos données énergétiques. De nombreux widgets permettent de les visualiser et de les analyser dans le module « Tableau de bord » et dans le module « Rapport ». Vous pouvez les travailler à votre convenance sous forme de graphiques, de tableaux, de jauge, etc.

Exemple visuel module Tableau de bord

Vous pouvez également avoir une vue d’ensemble de la consommation énergétique de votre parc de bâtiment via le module « Porfolio ».

Exemple visuel module Profil consommation énergétique

Des formations sur ces différents modules seront bientôt disponibles afin de vous aider à en tirer le maximum.

Pour voir d’autres formations sur le logiciel Dybee, rendez-vous sur la page Formation.

Formation Dybee – Calculs et Formules

Introduction

Dybee offre la possibilité d’écrire des formules de tout genre et met à votre disposition une page nommée « requête/ query » le tout accessible à partir du menu « Module d’analyse », afin de les écrire et valider leurs résultats.
La page requête est l’endroit pour écrire:

  • Virtuels
  • Virtuels globaux
  • Règles de détection de faute
  • Indicateurs clés de performance (KPI)

Pour réaliser l’écriture de formules Dybee , nous devons comprendre:

  • La structure de la formule
  • Les opérateurs et fonctions
  • La sauvegarde et l’exécution

Page requête

Page requête dans Dybee
Exemple de la page requête

Le format des données

Dybee permet le calcul à différents intervalles. À la base, le calcul des formules est fait à partir de données horaires. Pour chaque donnée horaire, nous avons accès à la moyenne, le minimum, maximum et la somme totale de celle-ci.
Par défaut Dybee utilise la moyenne.

Moyenne utilisée par défaut dans Dybee
  • Options ➡ retourne la valeur moyenne de l’heure, minimum, maximum ou totale de l’heure.
    • .avg (par défaut)
    • .max
    • .min
    • .tot

Structure de la formule – Choix des points

La formule Dybee s’apparente à une formule Excel, sauf qu’elle permet d’utiliser notre modèle. Une formule peut être ‘indépendante’ ou ‘ciblée’.

Une formule indépendante utilise exclusivement des points de contrôle. Pour accéder aux points de contrôle, vous n’avez qu’à écrire une accolade { et Dybee vous proposera la liste des points disponibles. Vous pouvez filtrer les points en écrivant du texte.

Une formule ciblée repose sur la structure du modèle du bâtiment et sur les relations entre les entités. Le choix de cette cible est important lorsqu’on utilise des éléments tels que tag, param, parent, child, source, load, car Dybee doit comprendre quelle est la source des relations. On peut sélectionner une cible via des crochets [ ] ou via un picker proposé dans la plateforme.

Assurez-vous de comprendre la modélisation de Dybee à l’aide des capsules vidéos à ce sujet.

Exemples :

Formule via des points de contrôles : {température_extérieur} – {température_local102}.max 

Formule via une cible : [local102].child.Ttag.T – [local102].child.Ttag.TSP

Vous aimeriez rester informé des nouveaux développements dans Dybee ?

Abonnez-vous à notre infolettre!

M’abonner →

Opérateurs et fonctions

Dans Dybee, notre argument « arg » peut être un nombre, un point ou une formule.

Opérateurs

Expression
DescriptionExemple
{}Sélection d’un point de contrôle{Point}
[]Sélection d’une entité[Entité]
Soustractionarg1-arg2
+Additionarg1+arg2
*Multiplicationarg1*arg2
/Divisionarg1/arg2
^Exposantarg1 ^ arg2
()Parenthèse(arg1 – arg2)/arg3
AND ou &&Donne 1 si les deux parties sont vraiesarg1 AND arg2
OR ou ||Donne 1 si une des deux parties ou les deux sont vraiesarg1 OR arg2
<Donne 1 si l’argument de gauche et inférieur à l’argument de droitearg1 < arg2
>Donne 1 si l’argument de gauche et supérieur à l’argument de droitearg1 > arg2
<=Donne 1 si l’argument de gauche et inférieur ou égal à l’argument de droitearg1 <= arg2
>=Donne 1 si l’argument de gauche et supérieur ou égal à l’argument de droitearg1 >= arg2
<>Donne 1 si les deux arguments sont différentsarg1 <> arg2
=Donne 1 si les deux arguments sont égauxarg 1 = arg 2

Fonctions de base

ExpressionDescriptionExemple
abs( )Retourne la valeur positive de la valeur entre parenthèses.abs(arg1)
sqrt ( )Retourne la racine carrée de la valeur entre parenthèsessqrt (arg1)
ln ( )Retourne le logarithme népérien de la valeur entre parenthèsesln (arg1)
log10 ( )Retourne le logarithme décimal de la valeur entre parenthèseslog10(arg1)
log2 ( )Retourne le logarithme binaire de la valeur entre parenthèseslog2(arg1)
sin ( )Retourne le sinus de la valeur entre parenthèsessin (arg1)
cos ( )Retourne le cosinus de la valeur entre parenthèsescos (arg1)
tan ( )Retourne la tangente de la valeur entre parenthèsestan (arg1)
arcsin ( )Retourne l’arc sinus de la valeur entre parenthèsesarcsin (arg1)
arccos ( )Retourne l’arc cosinus de la valeur entre parenthèsesarccos (arg1)
arctan ( )Retourne l’arc tangente de la valeur entre parenthèsesarctan (arg1)
sec ( )Retourne la sécante de la valeur entre parenthèsessec (arg1)
cosec ( )Retourne la cosécante de la valeur entre parenthèsescosec (arg1)
rad ( )Retourne le radiant de la valeur entre parenthèsesrad (arg1)
deg ( )Retourne le degré de la valeur entre parenthèsesdeg (arg1)

Fonctions avancées

Liste des fonctions avancées disponibles

Dans Dybee, des horaires peuvent être paramétrés dans le module ‘Horaire’ et retournent 1 quand l’horaire est actif et 0 sinon.

ExpressionDescriptionExemple
avg( ; )Moyenne d’une liste d’argumentavg(arg1 ; arg2 ; arg3…)
max( ; )Maximum d’une liste d’argumentmax(arg1 ; arg2 ; arg3…)
min( ; )Minimum d’une liste d’argumentmin(arg1 ; arg2 ; arg3…)
Schedule.horaire Accès aux horaires configurés dans notre projetExemple_Schedule
Count(cible ; option) Compte le nombre d’entités cibles répondant à une conditionExemple_Count
nb (cible)Compte le nombre d’entités ciblesExemple_nb
first (arg1 ; arg2 ; …)Retiens la première option calculableExemple_first
?Contourne l’élément s’il n’existe pasExemple ?
if (condition ; valeur si vraie ; valeur si fausse)Retourne la »valeur si vraie » ou la »valeur si fausse » dépendant de la conditionExemple_if
Curve (arg1; X1 ; Y1 ; X2 ; Y2 ; X3; Y3…)Permets de calculer l’image d’un point en fonction d’une courbe préétablieExemple_curve
.shift Retourne la valeur de l’argument au temps t +- X heuresarg1.shift(-Xh)

Exemple Schedule

Notre module horaire permet la création d’une cédule de la semaine et des heures pour l’occupation ou l’opération.

Les horaires sont créés via « Visualisation -> Mes données -> Horaires » ou « Modules d’analyse-> Horaires ». Ce sont des variables binaires :

  • 1: Horaire activée
  • 0: Hors horaire

Lors de sa création, on doit lui assigner un Alias. De cette façon, à l’écriture des formules, nous pouvons accéder à cette variable en tout temps via la formulation suivante :

Schedule.horaire1   Où « horaire1 » est notre alias.

Exemple Count

Count permet de retourner le nombre d’éléments ciblés répondant à une condition donnée.

count( load.ATD ; tag.F > 20 ) retourne le nombre de boites terminales connectées à notre système qui ont un débit de plus de 20 l/s

Exemple nb

nb permet de retourner le nombre d’éléments ciblés.
nb( load.ATD) retourne le nombre de boites terminales connectées à notre système

Exemple first

Le first permet de prendre en compte pour notre formule le 1er élément existant de la liste.

first( tag.MC ; tag.BC * 100; 0) – first( tag.MS ; tag.BS * 100; 0)

Dans ce cas, on veut regarder la différence entre la consigne et le statut de notre/nos cible(s).
Le 1er first renvoie la commande modulante (MC) si elle existe. Si elle n’existe pas, il renvoie la commande binaire (BC*100). Et si aucun des deux tags n’existe il renvoie 0. Idem pour le 2e first avec les statuts (MS, BS). Ainsi si aucun des tags n’existe notre formule renverra 0 mais si nous avons la commande modulante et le statut modulant par exemple, notre formule renverra : tag.MC – tag.MS

Exemple ?

Une formule ciblée pour une sonde de température telle que « tag.T > 5 » s’appliquera à l’ensemble de nos entités température.

Cependant, si une sonde de température n’a aucun point mappé au tag « T », la formule ne sera pas analysée par Dybee. Et si un seul élément de la formule n’existe pas, la formule globale ne sera pas analysée.

Dans certains cas, on souhaite tout de même en faire le calcul. Par exemple, si je veux calculer la moyenne de chauffage de mon système, donc de mes serpentins de chauffage (HC) et ceux de préchauffage (PHC) en tout temps, même si je n’ai pas de préchauffage, il me faut écrire :

avg( child.HC.tag.MC ; child.PHC.tag.MC? )

Le « ? » signifiant que la formule est valide même si l’élément en question n’existe pas. Dans notre cas s’il n’y a pas de préchauffage la formule nous retournera child.HC.tag.MC

Exemple if

La formule if permet de nous retourner une valeur en fonction d’une condition préalable

 if( expression ; valeur si vrai ; valeur si faux)

If ( 24 > 10 ; 0 ; 100)   retourne 0

if( child.HC.tag.MC > 0 AND child.CC.tag.MC > 0 ;1 ; 0 ) retourne 1 si le serpentin de chauffage et le serpentin de refroidissement d’une CTA fonctionnent en même temps et retourne 0 sinon. Cela permet de détecter un combat thermique par exemple.

Exemple curve

La fonction curve ( ) permet de créer des courbes d’interpolation à partir d’une valeur X et de couples de points :

Exemple : curve( arg1 ; 0 ; 0 ; 50 ; 70 ; 100 ; 100 ) Le résultat retourné pour arg1= 25 serait 35.

Avez-vous pensé à définir un objectif pour votre projet d’efficacité énergétique ?

Ciblez mon objectif!

Lire l’article →

Modèle

Alias

C’est l’acronyme propre à chaque famille d’équipements, de composants ou d’instruments, de tag, de paramètre ou de kpi. Ces alias sont utilisés pour pointer un ou des éléments précis dans les formules.

Exemples :

AHU = Centrale de traitement d’air (Air handling unit)

NN = Réseau thermique (Net node)

HC = Serpentin de chauffage (Heating coil)

T = Sonde de température (Temperature)

SA_T = Sonde de température d’alimentation (Supply air temperature)

Etc.

L’Alias X permet de référer à l’ensemble des familles présentes (Exemple AliasX)

All.Alias permet de référer à l’ensemble des entités de la famille dont l’alias est mentionné. Dybee fait alors la moyenne des valeurs retournées.

Élément

Chaque entité (équipement, composant et instrument) peut posséder des tags, des paramètres ou des kpi. Il est possible d’y faire appel dans les formules via la structure suivante :

  • [Entité].tag
  • [Entité].param
  • [Entité].kpi

Les éléments de l’entité bâtiment (tags, paramètres, kpi) sont constamment disponible dans les formules, quelque soit la cible de départ en utilisant le mot clef « global » comme alias (Exemple global).

Exemple Élément/Alias

Voici un exemple d’utilisation des éléments et des alias dans une formule :

Prenons l’exemple d’une zone comprenant un thermostat, on retrouve ici différents Alias.

Exemple d'une zone comprenant un thermostat
  • Z pour notre équipement Zone
  • T pour notre instrument Température (thermostat)

Pour notre instrument Température, on retrouve:

– Les alias de type tag:

  • T pour la lecture de température
  • TSP pour la consigne de température

– Les alias de type paramètre:

  • T_H pour la température limite haute
  • T_L pour la température limite basse

En ciblant l’instrument Température (alias T) qui représente un thermostat voici différentes formules permettant d’accéder et d’analyser les éléments de notre instrument

  • Formule d’accès à la donnée de température : tag.T
  • Vérifier si la température se trouve au-dessus de la limite haute : tag.T > param.T_H

À noter ici qu’on évaluera la moyenne de la température dans l’heure. Si l’on veut évaluer la limite haute par rapport à la température maximum de l’heure en cours, on écrira :  tag.T.max > param.T_H

Exemple Alias X

Lorsqu’on utilise load, source et tous les autres dérivés, on peut parfois vouloir cibler différentes familles pour être flexible ou cibler tout simplement plusieurs familles différentes.

Distribution d'air selon architecture du bâtiment

Si l’on souhaite savoir la température d’alimentation d’une zone, celle-ci peut être mesurée au niveau d’une CTA ou d’une distribution d’air selon l’architecture de notre bâtiment.

Si notre cible est la boite de volume#1, la formule : firstSource.X.child.SA_T.tag.T retourne la valeur de la première température d’alimentation de l’arborescence de notre boite de volume.

Cela nous permet de créer des règles ou des KPI très génériques qui peuvent s’adapter facilement à diverses architectures de modélisation.

Exemple Global

Exemple Tag d'un bâtiment utilisé dans Dybee

Notre bâtiment est une entité tout comme un équipement, un composant ou un instrument. Cela dit, il possède ses tags, paramètres, KPIs et règles.

Il est possible de créer nos tags ou paramètres et s’en servir dans nos formules à titre de variables globales.

Pour y accéder à partir de n’importe quelle formule, on écrit par exemple:

global.tag.OA_T : pour accéder à la température extérieure.

global.param.AREA : Pour accéder à la superficie de notre bâtiment.

Vous aimeriez rester informé des nouveaux développements dans Dybee ?

Abonnez-vous à notre infolettre!

M’abonner →

Relation

Il faut toujours évaluer les relations à partir de la cible qui est notre entité de référence (Exemple relation)

ExpressionDescriptionExemple
ParentVise l’équipement « contenant » la cibleExemple_Parent
ChildVise les éléments qui composent la cibleExemple_Child
SourceVise les éléments possédant un flux qui pointe vers la cibleExemple_Source
FirstSourceVise le 1er élément listé de l’arborescence de flux qui pointe vers la cibleExemple_FirstSource
AnySourceVise l’ensemble des éléments de l’arborescence de flux qui pointe vers la cibleExemple_AnySource
AnySourceSibVise l’ensemble des « frères et soeurs » des éléments de l’arborescence de flux qui pointe vers la cibleExemple_AnySourceSib
LoadVise les éléments pointés par des flux partant de la cibleExemple_Load
FirstLoadVise le 1er élément listé de l’arborescence de flux pointé par la cibleExemple_FirstLoad
AnyLoadVise l’ensemble des éléments de l’arborescence de flux pointés par la cibleExemple_AnyLoad
AnyLoadSibVise l’ensemble des « frères et soeurs » des éléments de l’arborescence de flux pointés par la cibleExemple_AnyLoadSib

Exemples relation

Il faut toujours évaluer les relations à partir de la cible.

Dans notre exemple, la cible est « Centrale de traitement d’air #1». Les flux sont représentés par des flèches noires.

En conséquence :

Exemple relation pour centrale de traitement d'air

Child vise les éléments qui la composent, soit le serpentin de chauffage et la sonde de température d’alimentation

Parent : dans ce cas-ci la CTA n’a pas de parent. Elle est le parent des childs HC et SA_T qui la compose.

Source vise les éléments possédant un flux qui pointe cers notre cible soit ici l’unité d’air neuf

Load vise les éléments pointés par un flux partant de notre cible. Ici les boites terminales (ATD) de chacune des zones

Exemple Child

La formule Child permet d’accéder aux sous-entités de notre équipement.

Lorsqu’on utilise child, on doit comme second paramètre, spécifier quelle famille d’enfant on regarde

Exemple 1

Ici, la cible est l’équipement Zone #1 (Alias Z)

Exemple Child avec équipement Zone #1

• Pour accéder à la donnée de température, on doit spécifier child et l’alias de l’enfant :

   child.T.tag.T

• Pour valider si la température de notre zone se trouve au-dessus de la limite haute on utilise la formule suivante :  

child.T.tag.T > child.T.param.T_H

Exemple 2

Ici la cible est l’équipement CTA #1

Exemple relation équipement CTA

Dans un premier temps, on souhaite évaluer si la température d’air alimenté dépasse sa limite supérieure. On utilise pour cela la formule suivante :

  child.SA_T.tag.T > child.SA_T.param.T_H

Si l’on souhaite vérifier si le serpentin chauffe pendant que le système est à l’arrêt.

On utilise la formule suivante :

  tag.BC = 0  AND child.HC.tag.MC > 0

Exemple Parent

La formule Parent permet d’accéder aux éléments de notre entité parents.

Ici la cible est notre sonde de température.

On veut vérifier si la température est plus élevée que la limite haute lorsque la CTA #1 est en marche .On veut alors accéder au tag commande binaire [BC] du parent (la centrale d’air CTA#1) de la sonde de température d’alimentation. On utilise donc cette formule :

  parent.tag.BC = 1  AND tag.T > param.T_H

Selon la cible de départ, utiliser tag.T (si la cible de départ est la SA_T) ou child.SA_T.tag.T (si la cible de départ est la CTA#1) nous renverrais la même valeur.

Puisqu’on travaille avec la donnée horaire, la CTA #1 doit fonctionner pendant l’heure entière pour que parent.tag.BC=1. Si on souhaite analyser l’heure où il a fonctionné, peu importe la durée, on doit écrire parent.tag.BC > 0

Exemple Source

La formule Source permet d’accéder aux entités sources basées sur les flux énergétiques (relations). On doit spécifier l’alias de la famille de la source souhaitée. Seulement la ou les sources directement reliées sont visées.

Exemple source avec serpentin de chauffage (HC)

Ici la cible est le serpentin de chauffage (HC)

Si l’on souhaite vérifier si le serpentin de chauffage est ouvert à 100% alors que la température d’alimentation du réseau de chaud rencontre sa consigne on peut utiliser la formule suivante :

tag.MC = 100  AND (Source.NN.child.SA_T.tag.TSP – Source.NN.child.SA_T.tag.T) < 5

Ici on tolère une différence entre la consigne et la valeur réelle de maximum 5 degrés)

Il est possible de définir préalablement des KPI (indices de performance) dans DYBEE. De base nous vous en mettons plusieurs à disposition. Il existe par exemple pour les réseaux thermiques (NN) un KPI appelé PI_LS_TSP qui nous indique la déviation (en %) entre la température d’alimentation et sa consigne.

Si l’on souhaite l’utiliser, la formule précédente pourrait s’écrire comme suit :

tag.MC = 100  AND kpi.PI_LS_TSP < 10%

Ici, on accepte que cette déviation se trouve à l’intérieur de 10%.`À titre informatif, 0% signifie que la lecture est égale à la consigne.

Exemple Load

Load permet d’accéder aux entités charge basée sur les flux énergétiques (relations). On doit spécifier l’alias de la famille de la charge souhaitée. Seulement les charges directement reliées sont vis

Ici notre cible est la CTA#1. Si l’on souhaite vérifier si les boites de volume connecté à la CTA #1 sont fermées lorsque le système de ventilation est en fonction, on peut le faire via la formule suivante :

tag.BC = 1  AND load.ATD.tag.D_MC = 0

Dybee fera la moyenne des ouvertures des volets des boites terminales visées.

On peut accéder au minimum ou maximum d’ouverture en faisant: load.ATD.tag.D_MC.min ou .max

Exemple FirstSource / FirstLoad

FirstSource permet de parcourir l’arborescence entière de flux à partir de la cible et de s’arrêter à la première entité trouvée de la famille ciblée.

Ici notre cible est la boite de volume #1

Exemple  FirstSource avec cible boite de volume #1

Si l’on souhaite accéder à la température de la sonde de température de [AHU] CTA#1, on ne peut pas utiliser la formule Source qui ne permet d’accéder qu’à ADN qui est la relation de premier niveau.

Or la Boite de volume #1 compte dans son arborescence plusieurs centrales de traitement d’air (CTA air neuf et CTA #1).

Ainsi la formule suivante nous permet d’accéder à la température de la sonde de température de la CTA#1 :

  firstSource.AHU.child.SA_T.tag.T

firstLoad fonctionne de la même façon, mais en arborescence descendante

Exemple AnySource

AnySource permet d’accéder aux éléments (kpi, tag, child, etc.) de nos sources, peu importe le niveau.

Exemple AnySource cible boite volume #1

Celles-ci se trouvent dans l’arborescence et retournent la moyenne des résultats trouvés.

Ici notre cible est la boite de volume #1. Elle compte dans son arborescence plusieurs centrales de traitement d’air (CTA air neuf et CTA #1).

Ainsi la formule :   anySource.AHU.child.SA_T.tag.T

Retourne la moyenne des températures des SA_T de CTA#1 et CTA Air neuf

Exemple AnyLoad

AnyLoad permet d’accéder aux éléments (kpi, tag, child, etc.) de nos charges, peu importe à quel niveau.

Celles-ci se trouvent dans l’arborescence, et retournent la moyenne des résultats trouvés.

Exemple AnyLoad avec cible CTA#1

Ici notre cible est la CTA#1. Si l’on souhaite connaitre la moyenne des ouvertures des volets des boites terminales on peut utiliser la formule suivante :

  anyLoad.ATD.tag.D_MC

Dybee fera la moyenne des ouvertures des volets des boites terminales se trouvant dans l’arborescence de la CTA#1

Exemple AnyLoadSib / AnySouceSib

AnyLoadSib permet d’accéder aux sous-entités qui ont un lien de parenté sans être connectées directement par un flux énergétique à notre cible. AnySourceSib fonctionne de la même façon.

Ici notre cible est la CTA#1

Exemple 1 :

On souhaite créer un kpi qui nous indiquera si les pièces connectées à notre CTA #1 sont en moyenne trop chaude ou trop froide. On doit accéder aux températures des zones [T] et ces sondes ne sont pas connectées à notre cible.

Exemple AnyLoadSib avec pièces connectées à CTA #1

On utilise alors AnyLoadSib :

( AnyLoadSib.T.tag.T – AnyLoadSib.T.tag.TSP ) / AnyLoadSib.T.tag.TSP

Le résultat sera un pourcentage de déviation entre les lectures de température des zones et leur consigne. Un % positif signifie que les pièces sont trop chaudes et à l’inverse, un % négatif signifie qu’elles sont trop froides.

Exemple 2 :

On souhaite déterminer si on a du chauffage dans les zones alimentées par la CTA#1.

Exemple AnyLoadSib avec chauffage zones alimentées par CTA #1

Les plinthes (HT) ne sont pas reliées directement au CTA#1, donc ne sont pas des charges (load). Par contre, elles ont un effet sur les zones.

La formule :   anyLoadSib.HT.tag.MC > 0 retourne 1 si la moyenne des commandes modulantes (MC) des plinthes (HT) de l’ensemble de nos locaux desservis par CTA#1 est supérieur à 0.

Exemple Chaine de relation

Exemple Chaine de relation

Il est évidemment possible de combiner des relations pour accéder à tout ce dont vous souhaitez.

Ainsi, si notre cible est la CTA#1, la formule suivante :

  load.ATD.parent.child.HT.tag.MC retourne la moyenne des commandes modulantes (MC) des plinthes (HT) de l’ensemble de nos locaux desservis par CTA#1.